Sophie Besnard – Eleveuse

sophie-besnardSophie Besnard, aujourd’hui la cinquantaine, a décidé un jour de se mettre au vert, toujours dans le Val-de-Marne. Depuis septembre 2015, elle élève des poules dans une ferme de Mandres-les-Roses, sur des terres qu’elle loue à l’Agence régionale des espaces verts.
Qu’est-ce qui a donc motivé Sophie à enfiler une paire de bottes pour devenir avicultrice ? « C’est un choix de vie. A 50 ans, on n’attend plus forcément les mêmes choses de notre carrière. Je voulais me mettre au vert et partager des connaissances et des compétences avec tous les gens liés de près ou de loin à l’agriculture » , expose-t-elle.  Pendant quatre ans, parallèlement à sa carrière chez Sanofi, Sophie sacrifie weekends et vacances pour suivre des formations dispensées par la Chambre d’agriculture, rencontrer des agriculteurs franciliens, fréquenter les cercles des AMAP. « Il y a vraiment de quoi faire en Île-de-France, et beaucoup de bonnes volontés. Le gros problème, c’est le foncier » , pointe-t-elle. Sur ce point, l’avicultrice a été épaulée par l’Agence des espaces verts (AEV), qui dépend du Conseil régional d’Île-de-France. « L’AEV s’est portée acquéreuse du terrain et le jury a accepté mon dossier, faisant de moi le locataire des lieux » , se réjouit Sophie Besnard qui bénéficie d’un bail rural de 9 ans renouvelable tacitement.
Pour écouler ses poulets, certifiés 100% Bio, Sophie travaille déjà avec quelques Amap à Mandres-les-Roses, Périgny-sur-Yerres, Ivry-sur-Seine, Gentilly ou encore Montrouge, et espère décrocher un partenariat avec le Comité d’entreprise (CE) de Sanofi, histoire de faire le lien avec son ancienne activité ! Un espace de vente directe à la ferme devrait également sortir de terre d’ici à la fin de l’année 2016.
Article complet ici