Questions-réponses

POMME D’AMAP EN 10 QUESTIONS-RÉPONSES

1. QU’EST-CE QU’UNE AMAP ?
AMAP veut dire «Association de Maintien de l’Agriculture Paysanne». Cette association réunit par contrat un groupe de «consomm’acteurs » et des producteurs locaux, principalement franciliens.
Chaque consomm’acteur s’engage en début de saison à préfinancer une part de la production annuelle de l’un et/ou l’autre de ces producteurs. C’est une manière de contribuer au développement d’une agriculture durable et à la mise en place d’une économie solidaire entre villes et campagnes.
Pour les producteurs, cet engagement est un moyen de connaître leur chiffre d’affaires à l’avance et de planifier par exemple l’achat de leurs semences. En échange, ils s’engagent à livrer périodiquement des parts de la récolte (que l’on appelle parfois « panier« ), de qualité et à un coût constant.
La charte des AMAP est disponible sur le site internet du réseau régional www.amap-idf.org.

2. QU’EST-CE QUE POMME D’ AMAP ?
Pomme d’AMAP est une AMAP créée en 2007 à Ivry/Seine.
Ses statuts sont disponibles sur son site internet www.pomme-d-amap.org.
Elle regroupait en 2018 environ 120 adhérents, dont 20 intermittents.
Elle est gérée par un bureau de quatre adhérents que vous pouvez rencontrer lors de la distribution des paniers.
Au moins une assemblée générale est organisée chaque année pour informer et débattre au sein de l’AMAP. Nous comptons sur la présence de tous les adhérents !
Pomme d’AMAP participe également à la vie associative d’Ivry en proposant des événements comme des débats ou des projections sur le thème du maintien de l’agriculture locale et des initiatives solidaires dans ce domaine.

3. QUI SONT LES PRODUCTEURS DE POMME D’AMAP ?
C’est d’abord un maraîcher, Marc BIANCHI, avec lequel Pomme d’Amap est en contrat. Il cultive au hameau de St-Augustin en Seine et Marne (77) où il s’est installé depuis 2015 après avoir développé son activité pendant 3 ans au sein de la couveuse d’activité agricole « Les champs des possibles ».

Pomme d’Amap est également en contrat avec d’autres producteurs de Seine et Marne (77) ; Bruno et Katia FLEURY, céréaliers et paysans boulangers, et Jean-Pierre ROCIPON, éleveur de poulets, afin de proposer une offre complémentaire de produits locaux et biologiques aux Amapiens.

4. QU’EST-CE QU’UN PANIER ?
Un panier est une part de la récolte que chaque adhérent à l’association préfinance en contractualisant avec Pomme d’AMAP et le producteur maraîcher, Marc BIANCHI.
Dans le panier, vous retrouvez des légumes de qualité, frais et de saison. En hiver, notre producteur propose par exemple des pommes de terre, poireaux, panais, carottes, betteraves, jeunes pousses, oignons, bettes, courges, potimarrons, choux…
En été, vous retrouverez des tomates, courgettes, aubergines,
radis, salades…
Chaque semaine, le producteur, Marc BIANCHI, adresse sur la
liste d’envoi et sur le site, un courriel résumant son activité agricole de la semaine et la liste prévisionnelle des légumes disponibles dans un panier. C’est chaque semaine une vraie mise en bouche pour la
distribution.

5. QUEL EST LE POIDS D’UN PANIER ?
On compte dans un panier environ 6 et 10 unités. Une unité correspond soit à un kilo de légumes, soit un gros légume (choux, courge…)

6. QUEL EST LE PRIX D’UN PANIER ?
Le prix de revient d’une part de récolte ou panier est de 24 euros par semaine (13 euros pour les petits paniers). Pour l’année, vous vous engagez à l’achat de 50 parts de récoltes en réglant à un rythme mensuel, semestriel ou annuel.

7. COMMENT BÉNÉFICIER D’UN PANIER ?
Vous devez tout d’abord adhérer à l’association « Pomme d’AMAP » et respecter ses statuts disponibles sur www.pomme-d-amap.org.
Ensuite, vous pouvez contractualiser avec au moins l’un de nos producteurs, en remplissant directement un contrat avec eux.
Vous pouvez également ne pas prendre de contrat et n’avoir dans ce cas qu’un statut d’«intermittent». Vous pouvez néanmoins acheter occasionnellement les parts de récolte que les adhérents proposent régulièrement sur la liste d’envoi, lorsqu’ils ne peuvent pas venir les chercher. Il vous suffit alors de régler le prix correspondant directement à l’adhérent qui vous a cédé sa part.

8. OÙ CHERCHER SON PANIER ?
Le panier est à retirer salle Voltaire à Ivry-sur-Seine chaque mardi entre 19h15 et 20h30.

 

9. QUELS SONT MES ENGAGEMENTS ?
En adhérant à l’association Pomme d’AMAP, vous soutenez développement d’une agriculture durable. Il ne s’agit pas d’une inscription à un organisme marchand.
Nous vous demandons donc durant la période de contrat de 12 mois de :
– Participer à 4 distributions de paniers dans l’année. On prépare un petit pot, on installe les cageots de légumes, on distribue les paniers, on renseigne les visiteurs et on range le matériel ! Un document rappelant « les règles de bonne conduite pour le bon fonctionnement des distributions » est disponible sur www.pomme-d-amap.org.
– Participer à l’assemblée générale !
Par ailleurs, l’usage veut que vous donniez un coup de main au moins deux fois à la ferme de production pour aider Marc BIANCHI. C’est généralement le samedi ou le dimanche.
C’est l’occasion de passer une journée au vert. On y va à plusieurs en covoiturage.

10. QUE SE PASSE-T-IL SI JE NE PEUX PAS CHERCHER MON PANIER ?
Vous pouvez demander à une tierce personne de venir chercher votre panier. Ou vous pouvez proposer à la vente votre panier aux adhérents «intermittents» en adressant un mail sur la liste d’envoi.
Si vous ne pouvez mettre en place ni l’une ou l’autre solution, le contenu de votre panier est redistribué comme « surplus » aux amapiens en fin de distribution.